La Côte d’Ivoire, un bijou à travers l’Afrique

Ivoire

Ayant de la famille en Côte d’Ivoire, je me devais un jour de leur rendre visite pour découvrir ce merveilleux pays avec un accueil très chaleureux des habitants et invitation immédiate à échanger leur culture qui m’a touchée.

Les villes et leurs sites d’intérêt

Yamoussoukro m’a immédiatement impressionnée car elle s’ouvre sur la Basilique Notre-Dame de la Paix qui est le plus grand édifice religieux au monde et qui méritait alors une visite dans ce pays où la religion tient une place capitale. Ses vitraux ont forcé mon respect tant leur beauté et le savoir-faire demandé sont grands et j’ai pu observer celui qui fait hommage au président Houphouët-Boigny.

Ivoire

Mais Abidjan, même si elle a un air d’occident a su préserver sa culture d’origine pour un mélange qui m’a beaucoup intéressé. Je pus goûter aux spécialités locales comme la loko, des bananes frites, ou la tieke, sorte de semoule de manioc.

A la nuit tombée, le quartier de Treichville et notamment la rue Princesse s’animent et cela m’a permis de me mêler à la foule et de partager cette effervescence. Il est également possible de se rendre dans des discothèques mais je préférais un club de jazz. Les restaurants, appelés maquis, sont ouverts toute la nuit.

Le Grand Bassam et ses surprises

Situé à l’est d’Abidjan, je fus conduite par ma famille sur l’une des plages exceptionnelles où chacun peut venir se détendre, se baigner ou admirer l’eau paisible. Cet endroit m’a réellement étonné notamment pour sa proximité avec la ville qui permet de passer de la vie trépidante des abidjanais à une sorte de repos en quelques dizaines de minutes.

Ivoire

Le trajet fut long car je tins absolument à m’arrêter à chaque marché traditionnel qui se trouvait sur cette route entre Abidjan et Grand Bassam afin d’admirer les spécialités locales et m’offrir quelques souvenirs.

Ma famille m’assura que je ne pouvais quitter le pays sans avoir eu l’occasion de visiter Réserve Naturelle Intégrale du Mont Nimba, classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Stupéfaite, je découvrais la faune représentative de l’Afrique mais aussi la flore typique de cette région.

Ce fut alors un voyage extraordianire dont je n’oublierais jamais les images tant la beauté de la nature peut saisir quelqu’un. Ma famille m’expliqua que ce lieu était le poumon de l’Afrique car partagé avec le Libéria, la Guinée et la Côte d’Ivoire.

Laissez un commentaire !