Mes vacances à Cuba, une île aux nombreuses richesses

Cuba

J’avais toujours rêvé de visiter cette île mythique pour son histoire et ses personnages emblématiques mais également pour sa culture particulière et ses monuments. Je partais donc pendant quinze jours pendant le printemps pour profiter de conditions climatiques avantageuses.

Des villes classées au Patrimoine mondial de l’Unesco

Ce qui m’a frappé immédiatement en arrivant à Cuba est la trace du passé qui a su restée intacte grâce à la préservation par l’Unesco. La Havane est alors une ville magnifique où j’ai pu observer son architecture coloniale. J’en profitais alors pour visiter le Musée consacré à cette époque avec de nombreux objets.

Cuba

Je n’aurais pu découvrir cette ville sans m’arrêter dans ses terres consacrées à la culture du tabac et à la fabrication des cigares connus de façon internationale. En effet, l’occasion de voir le processus de préparation m’a fait prendre conscience du savoir-faire précieux nécessaire.

Je continuais l’exploration de l’île par la visite de Trinidad, où le passé de la culture de la canne à sucre est encore très présent.

En effet, le Muséo Historico Municipal qui occupe l’ancien Palacio Cantero m’a permis de découvrir l’importance de cette agriculture notamment pendant la colonisation. Je fus éblouie par le vue qui s’offrait à moi depuis la terrasse de cet édifice, avec un panorama unique sur la ville entière. Le Templo Yemaya a été une halte importante pour moi afin de mieux comprendre le mode de religion présente dans l’île.

Révolution et mélange des cultures

La ville de Santiago de Cuba était forcément prévue sur mon parcours pour son passé illustre et notamment initié par Fidel Castro contre les colonisateurs, rapidement suivi par le célèbre Che Guevara qui est le symbole de cette reconquête. La ville m’a alors paru étonnante par tous les portraits et les statues de ces personnages qu’elle arbore avec fierté.

Cuba

Santiago de Cuba dénote avec le reste de l’île notamment pour son important métissage, principalement issue des anciens esclaves africains. Je partais alors à la découverte de cette minorité qui avait également ses secrets. La musique et la danse sont leur mode d’expression et ils vouent une fidélité sans bornes aux rites de la Santeria.

Le musée du Carnaval m’offrait même la possibilité d’assister à une représentation de Trumba Francesca, sorte de danse satirique qui est censée représenter les blancs et leurs habitudes qui ont contribué à diviser le pays.

Une réponse à Mes vacances à Cuba, une île aux nombreuses richesses

  • Elson  a dit:

    Jer voudrais bien decouvrir ce magnifique coin de la terre, il regorge des sites tourisques, epoustouflants.
    Merci

Laissez un commentaire !